-A A +A

Littératie et mathématiques en 3ͤ année questions

 

1. Que veut-on dire par « évaluation sécurisée »?
Les Évaluations de la Nouvelle-Écosse sont des documents sécurisés qu’il est interdit de copier ou de communiquer à un tiers. Ceci comprend le travail de l’élève. Tous les exemplaires de l’évaluation envoyés à l’école doivent être renvoyés au ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance. Seuls les élèves inscrits au niveau concerné par l’évaluation participent à l’évaluation. Par conséquent, il faut prendre des dispositions spéciales pour les élèves de classes combinées qui ne sont pas inscrits au niveau scolaire évalué, pour les élèves qui suivent un PPI et qui ne font pas l’évaluation, et pour tout autre élève inadmissible ou exempté. On ne fournit pas d’exemplaire de l’évaluation pour l’enseignant.

2. Pourquoi faut-il maintenir une telle sécurité dans ces évaluations?
Des mesures sont établies afin de s’assurer que les Évaluations de la Nouvelle-Écosse sont fiables, valables et équitables pour les élèves. En plus des nouveaux items d’évaluation, le Ministère inclut dans l’évaluation un choix d’items de l’évaluation de l’année précédente. Ceci permet au Ministère de faire de véritables comparaisons du travail des élèves sur ces items communs, indépendamment du niveau global de difficulté des évaluations. Le fait d’avoir une évaluation sécurisée permet au ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance d’établir des équivalences d’une année à l’autre et de faire des études longitudinales sur le rendement des élèves.

3. Est-ce que les élèves internationaux participent aux Évaluations de la Nouvelle-Écosse?
Oui. Les élèves internationaux sont censés participer aux évaluations.

4. Est-ce que les élèves apprenant le français en tant que langue additionnelle (FLA) participent aux évaluations de la Nouvelle-Écosse?
Les élèves apprenant le français en tant que langue additionnelle sont censés participer aux Évaluations de la Nouvelle-Écosse Littératie/Lecture et écriture et Mathématiques. Toutefois, la direction, en consultation avec les parents et les tuteurs et l’élève, peut exempter un élève des Évaluations de la Nouvelle-Écosse s’il apprend la langue cible depuis un an ou moins ou que sa participation à l’évaluation était inappropriée en tenant compte de ses habiletés langagières en français.

Les adaptations qui sont disponibles pour tous les élèves tant qu’elles sont signalées dans TIENET le sont aussi pour les élèves apprenant le français en tant que langue additionnelle. De plus, les élèves peuvent utiliser un traducteur électronique ou un dictionnaire bilingue (papier ou électronique) lors des évaluations de la Nouvelle-Écosse en littératie / lecture et écriture et en mathématiques. Un traducteur électronique ou un dictionnaire bilingue doit être utilisé sur un écran d’ordinateur suffisamment grand pour être visible par l’enseignant.

Les élèves apprenant le français en tant que langue additionnelle peuvent avoir du temps supplémentaire pour faire les Évaluations en Littératie/Lecture et écriture et en Mathématiques à condition que chaque section soit faite en une seule séance. Ce temps supplémentaire n’est pas considéré comme une adaptation et n’a pas besoin d’être signalé dans TIENET.

5. Est-ce que les élèves ayant redoublé leur niveau de scolarisation participent aux Évaluations de la Nouvelle-Écosse?
Oui. Cette deuxième participation à l’évaluation permet d’obtenir une nouvelle série de résultats pour l’élève et ses enseignants. On peut combiner ces informations aux informations obtenues lors des évaluations en classe pour orienter l’enseignement afin de favoriser l’apprentissage de l’élève en lecture, en écriture et en mathématiques.

6. Est-ce que les élèves scolarisés à domicile participent aux Évaluations de la Nouvelle-Écosse?
Les élèves qui ont été officiellement retirés du programme des écoles publiques et qui sont scolarisés à domicile ne sont pas admissibles. Toutefois, bon nombre d’élèves considérés comme « scolarisés à domicile » font en réalité partie du programme des écoles publiques, mais seulement pour une ou deux matières. Ces élèves peuvent donc ainsi être inscrits à l’école de leur quartier et on peut, à ce titre, leur offrir la possibilité de participer à l’évaluation.

7. Est-ce que les élèves qui participent au programme des écoles publiques dans un autre lieu participent aux Évaluations de la Nouvelle-Écosse?
Communiquez avec l’Évaluation du rendement des élèves du ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance (902-424-7746) afin de déterminer l’admissibilité des élèves qui participent au programme des écoles publiques dans un autre lieu, par exemple dans un établissement de soins de santé (hôpital).

8. Est-ce que les élèves qui font l’objet d’une exclusion temporaire participent aux Évaluations de la Nouvelle-Écosse?
Les élèves qui font l’objet d’une exclusion temporaire sont censés participer aux évaluations dans la mesure du possible. Que l’exclusion temporaire soit au sein de l’école ou en dehors de l’école, il faut offrir à l’élève la possibilité de participer à l’évaluation en même temps que les autres élèves.

9. Est-ce que les élèves ont le droit d’utiliser des livres de référence lors des évaluations?
Les élèves ont seulement le droit d’utiliser des livres de référence suivants sous format imprimé et non sous format électronique : dictionnaires des définitions, dictionnaires des synonymes ou de cooccurrences, Bescherelles et grammaires, mais cela uniquement pendant les volets de littératie,de lecture et d’écriture des évaluations. Les livres de référence sont interdits lors des volets de mathématiques des évaluations.

10. Qu’en est-il des classes combinées? Est-ce que les élèves qui ne sont pas du même niveau de scolarisation devraient participer à l’évaluation?
Non. Il faudra donner à ces élèves autre chose à faire pendant l’évaluation.

11. En ce qui concerne les écoles où il y a des enseignants responsables de multiples sections de Français, de « English Language Arts » ou de Mathématiques, comment doit-on organiser le déroulement de l’évaluation?
Tous les élèves doivent faire l’évaluation en même temps. D’autres enseignants devront donc faire passer l’évaluation aux autres classes. Tous ces enseignants doivent se familiariser avec le Guide de déroulement. Les procédures et les textes de l’enseignant inclus dans ce guide assurent l’uniformité du déroulement dans l’ensemble de l’école.

12. Est-ce qu’on peut rassembler tous les élèves au gymnase ou à la cafétéria pour faire l’évaluation?
Non. Les gymnases, les auditoriums, les cafétérias, etc. ne sont pas des locaux appropriés pour l’organisation de l’évaluation. Il faut que l’évaluation soit perçue comme étant simplement une autre partie d’une journée normale d’école pour l’élève et qu’il puisse ainsi y participer dans un milieu qui lui est familier, et où il se sent à l’aise et détendu. Les élèves devraient participer à l’évaluation dans la salle de classe où ils suivent normalement l’enseignement en français ou en mathématiques; si cela n’est pas possible, ils peuvent alors faire l’évaluation dans leur salle de classe titulaire ou dans une autre salle de classe.

13. Que se passe-t-il lorsqu’un élève est absent lors d’une ou plusieurs journées d’évaluation?
À son retour, l’élève participera à la même partie de l’évaluation que les autres élèves. La partie qu’il a manqué sera faite lors de la session de rattrapage. Il est recommandé aux enseignants de consulter l’administration de l’école pour trouver un moment et un lieu appropriés pour la session de rattrapage. L’élève ne doit faire que les tâches normales d’un jour d’évaluation, et cela pendant une journée donnée. Cependant, il faut qu’il complète l’évaluation, si possible, avant la date de renvoi des documents au Ministère.

14. Que se passe-t-il si l’enseignant est absent lors de l’évaluation?
Un enseignant suppléant pourrait faire passer l’évaluation aux élèves à condition qu’il soit familier avec le Guide d’information et le processus du déroulement de l’évaluation. Toutefois, il est recommandé d’avoir un enseignant que les élèves connaissent bien pour faire passer l’évaluation. Dans ce cas, l’enseignant suppléant devrait alors superviser la classe de cet enseignant. Peu importe qui fait passer l’évaluation, il est essentiel que cette personne se familiarise à l’avance avec le but de l’évaluation, le Guide d’information, les procédures de déroulement et les textes de l’enseignant.

15. Que peuvent faire les élèves pour se préparer à l’évaluation?
Il serait important que les élèves sachent à l’avance qu’ils vont participer à des évaluations contenant des volets de lecture, d’écriture, de mathématiques et de Reading et Writing. Les élèves seront plus détendus s’ils savent à quoi s’attendre. Des échantillons de question seront envoyés aux écoles avant la date du déroulement afin de familiariser les élèves avec le format et le type des questions de l’évaluation. Pendant les semaines précédant l’évaluation, il faudra travailler les questions de ces échantillons avec tous les élèves de la classe; veuillez ne pas les envoyer à la maison comme devoirs. Des commentaires positifs venant de l’enseignant au sujet de l’évaluation encourageront les élèves à faire de leur mieux.

16. Dans quelle mesure les enseignants peuvent-ils aider les élèves pendant l’évaluation? Quelles instructions les enseignants peuvent-ils donner à leurs élèves?
Pour s’assurer que l’évaluation fournit une description exacte des compétences des élèves en lecture, en écriture, en mathématiques, en Reading et en Writing, il est important que l’enseignant n’offre aucune aide aux élèves au-delà des instructions du Guide de déroulement et qu’il se contente de leur indiquer les pages où ils doivent faire leur travail. L’enseignant peut, et devrait même, encourager ses élèves à faire de leur mieux, à répondre à l’ensemble des questions, à lire les instructions attentivement, à prendre leur temps et à relire l’ensemble de leur travail.

17. Est-ce que les enseignants peuvent fournir des définitions de termes à leurs élèves?
Non. Les élèves sont autorisés à utiliser un dictionnaire de synonymes et un dictionnaire de définitions pour trouver le sens des mots qui ne leur sont pas familiers, mais uniquement durant les volets Littératie/Lecture et écriture. Les élèves n’ont pas droit à ces dictionnaires lors du volet Mathématiques.

18. Est-ce que les enseignants peuvent expliquer ou clarifier des questions dans l’évaluation?
Non. Lors du déroulement de l’évaluation, si les élèves ont de la difficulté à lire un mot ou une question dans le volet Mathématiques, il est alors acceptable de leur lire à voix basse ce mot ou cette question tels quels, sans élaboration ni explications.

Lors de l’évaluation en Littératie/Lecture et écriture, il est interdit de clarifier ou d’expliquer les questions aux élèves. L’enseignant peut lire à voix basse certains mots isolés si les élèves le demandent, mais il ne peut lire ni les textes en entier ni les questions, sauf s’il s’agit d’une adaptation signalée normalement utilisée en classe.

19. Est-ce que l’enseignant a le droit de réécrire ou de modifier le texte de l’élève si sa calligraphie est difficile à lire?
Non. Les enseignants ne peuvent pas réécrire ou modifier le texte de l’élève. L’enseignant ne devrait rien inscrire dans le cahier de l’élève, à l’exception de la prise de notes mot pour mot et des informations indiquées au dos du cahier.

20. Est-ce que les enseignants peuvent donner plus de temps aux élèves que le temps prévu pour la journée d’évaluation?
Oui. Pour chaque jour d’évaluation, tous les enseignants supervisant les évaluations dans la province peuvent donner aux élèves 15 minutes de temps supplémentaire par journée d’évaluation, si nécessaire. Ces 15 minutes supplémentaires ne sont pas considérées comme une adaptation, et il ne faut pas les signaler au dos du cahier de l’élève.

21. Est-ce que les élèves peuvent revenir en arrière et terminer des sections qu’ils n’ont pas pu terminer lors d’une journée précédente?
Non. Pour que les résultats de l’évaluation soient fiables et fournissent une description exacte des aptitudes des élèves en lecture, en écriture, en mathématiques, et en Reading and Writing, il est important de n’accorder aux élèves que le temps prévu pour la journée, et de ne pas les autoriser à revenir sur le travail des journées précédentes.

22. Est-ce que les résultats des évaluations devraient être incorporés dans la note obtenue par les élèves en classe?
Non. La note de l’élève en classe est déterminée par son enseignant et se fonde sur ses résultats lors du travail au fil du temps pendant l’année scolaire sur toutes sortes de résultats d’apprentissage du programme d’études. Il ne faut pas utiliser les résultats de l’évaluation dans le calcul de la note de l’élève.

23. Est-ce que les élèves peuvent utiliser des exemples de questions résolues ou des cartes éclair/cartes aide-mémoire lors des Évaluations de la Nouvelle-Écosse?
Non. Les exemples de questions résolues ou des « cartes de crédit cognitives »/carte aide-mémoire compromettent la validité de l’évaluation et ces adaptations sont interdites lors de l’évaluation.

24. Est-ce que les élèves peuvent utiliser des isolateurs ou des bureaux privés pendant les évaluations de la Nouvelle-Écosse?
Les élèves ont le drot d'utiliser des isolateurs or des bureaux privés au cours des évaluations provinciales de Littératie/Lecture et écriture. Leur usage dans le volet Mathématiques ne doit toutefois pas compromettre la validité des résultats provinciaux des élèves sur l’évaluation. À cet effet, on ne doit pas y retrouver des stratégies et des définitions de termes mathématiques, des conversions d’unités métriques, etc.

25. Que se passe-t-il s’il y a un autre cours prévu lors de la matinée de l’évaluation (éducation physique, musique avec enseignants spécialisés)?
Il faut que l’évaluation se déroule en matinée lors des journées d’évaluation prévues (ces dates sont disponibles en ligne sur le site Web suivant : plans.ednet.ns.ca). Les classes perturbées par les changements à l’horaire devront donc être reportées à une autre période afin de permettre le bon déroulement des évaluations. Chaque séance d’évaluation doit se dérouler selon les procédures et les instructions citées dans le Guide de déroulement afin de minimiser les interruptions (l’horaire des classes spécialisées devrait être modifié afin de faciliter le déroulement de l’évaluation).

26. Quelle adaptation l’élève peut-il utiliser lors des Évaluations provinciales?
Les élèves sont admissibles à utiliser leurs adaptations signalées dans TIENET seulement si elles sont utilisées régulièrement lors des évaluations en classe et qu’elles respectent les critères décrits dans la section Adaptations du Guide d’information. Si les élèves ne sont pas familiers avec une adaptation particulière, il est préférable que l’élève ne l’utilise pas pour la première fois lors d’une évaluation provinciale. Cependant, si les élèves utilisent à base régulière la technologie fonctionnelle, par exemple, pour l’écriture ou la lecture lors des évaluations en classe, ils devraient avoir accès à cette technologie lors des évaluations provinciales de l’écriture.

27. Comment les sessions d’évaluation devraient-elles être organisées pour tenir compte des pauses d’étirement?
Les écoles devraient planifier le déroulement des évaluations durant les périodes de la matinée qui conviennent le mieux à la réorganisation de leur horaire. Par exemple, les élèves pourraient compléter la première section de l’évaluation avant la récréation, participer à leur période de récréation ou à la pause du matin et compléter le reste de l’évaluation après la récréation. L’horaire de la journée devra être ajusté, au besoin, afin de tenir compte des pauses d’étirement.

28. Est-ce que les élèves qui utilisent l’adaptation Lecture mot pour mot à voix haute lors de l’Évaluation de la Nouvelle-Écosse reçoivent un rapport individuel pour le volet Lecture?
Oui. Bien que le décodage fasse partie intégrante du processus de lecture, l’accent n’est pas mis sur le décodage dans les évaluations de lecture provinciales puisque le décodage est mieux évalué au moyen d’entrevues et de fiches d’observation de lecture par l’enseignant en classe. Les évaluations provinciales fournissent des renseignements importants sur les différents aspects de la compréhension (compréhension littérale, compréhension non littérale et compréhension par analyse) dans quatre genres littéraires (textes informatifs, narratifs, visuels et poétiques). Les élèves recevront de l’information sur ces éléments ainsi que pour le niveau global de rendement en lecture dans leur Rapport individuel d’élève pour la lecture.

29. Quel est l’impact sur les évaluations provinciales lorsque des changements apportés au programme d’études?
Les évaluations provinciales sont fondées sur certains résultats d’apprentissages en français, en « English Language Arts » et en mathématiques. Les évaluations provinciales tiennent compte des changements apportés au programme d’études et évaluent les nouveaux résultats d’apprentissage lorsque le nouveau programme est pleinement mis en œuvre. Pendant les périodes de transition entre les différentes versions des programmes d’études, comme pendant les projets pilotes du programme d’études ou les phases de mise en œuvre graduelle, les évaluations provinciales tiennent compte des résultats qui sont communs au programme actuel et au nouveau programme.

Pour 2021-2022, seuls les résultats d’apprentissage de base en mathématiques qui ont été déterminés par le CSAP (septembre 2020) et qui sont mesurables dans le cadre d’évaluations à grande échelle seront inclus dans les Évaluations de la Nouvelle-Écosse. Afin de prendre en considération cette modification, la durée des séances de passation concernant la section de mathématiques de l’Évaluation de la Nouvelle-Écosse : lecture, écriture et mathématiques en 8e année a été réduite à une période de 60 minutes pour Mathématiques Jour 1 et Mathématiques Jour 2.

30. Que faire si j’ai une question non adressée plus haut?
Si vous avez d’autres questions auxquelles vous n’avez pas trouvé de réponses dans ce document ni sur le site Web (plans.ednet.ns.ca), veuillez communiquer avec le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance au 902-424-7746 ou par courriel PERNE@novascotia.ca.